« décembre 2018 »
L M M J V S D
26 27 28 29 30 1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
31 1 2 3 4 5 6
 
Tous les évènements de Physique à venir

Tous les évènements de Biologie / Chimie à venir

Tous les évènements à venir

Les évènements relevant de la Physique et de la Biologie / Chimie sont représentés en turquoise

Destruction de cellules cancéreuses par vibration magnétomécanique de micro/nano particules magnétiques : élaboration des particules par approche top-down, bio-fonctionnalisation et tests in vitro

Lundi 6 octobre 2014 14:00 - Duree : 2 heures
Lieu : Amphithéâtre du CNRS bâtiment A, 3ème étage - 25 rue des Martyrs – Grenoble

Orateur : Soutenance de Thèse de Selma LEULMI

Dans les prochaines années, les traitements des maladies graves (cancer, pathologies du cerveau, etc) pourraient fortement bénéficier des progrès en science des matériaux et des nanotechnologies. Du point de vue médical, il est bien connu que les cellules cancéreuses ont tendance à développer des résistances aux chimiothérapies dont les effets secondaires limitent considérablement l’efficacité des traitements. Pour ces raisons, la recherche de thérapies alternatives ciblant les cellules cancéreuses sans affecter les tissus sains est actuellement l’un des domaines les plus actifs de recherche sur le cancer. Dans ce contexte, les nanoparticules magnétiques reçoivent un intérêt croissant pour diverses applications biomédicales allant du diagnostic au traitement ciblé. En effet, grâce à leur possibilité d’actionnement contrôlé à distance par des champs magnétiques externes, les particules magnétiques ont la capacité d’exercer des forces ou couples localisées sur des espèces biologiques ciblées. Ce travail de thèse décrit une approche basée sur l’action mécanique de particules magnétiques bio-fonctionnalisés sur des cellules cancéreuses. Lorsque ces particules sont liées aux cellules cancéreuses, l’application d’un champ magnétique alternatif externe induit l’oscillation des particules, qui transmet alors une force mécanique aux cellules cancéreuses. Les particules magnétiques utilisées pour cette application ont fait l’objet d’un long développement. Contrairement aux particules magnétiques conventionnelles synthétisées par des voies chimiques (« bottom-up »), les particules étudiées dans cette thèse ont été spécialement conçues par des techniques développées pour la micro/nanoélectronique (« top-down »). Ainsi, deux types de particules magnétiques ont été comparés ; des particules antiferromagnétiques synthétiques (SAF) constituées d’empilements de couches magnétiques et des microparticules constituées d’une couche magnétique unique avec une configuration de vortex magnétique. Une fois ces particules mises en solution, les phénomènes d’auto-polarisation qui contribuent à l’agglomération / dispersion de ces particules par les interactions magnétostatiques ont été comparés, ainsi que les couples mécaniques que ces deux types de particules magnétiques peuvent générer sur les cellules cancéreuses lorsqu’elles sont soumises à un champ magnétique externe. Bien que les particules SAF génèrent de plus grands couples, remplacer les constituants de l’empilement magnétique par des matériaux biocompatibles reste délicat, ce qui n’est pas le cas de leurs homologues en vortex magnétique, facilement réalisables avec des oxydes de fer. En exploitant les propriétés des vortex magnétiques en NiFe, nous avons développé une approche pour la destruction ciblée des cellules cancéreuses du carcinome rénal humain. Les tests menés in-vitro montrent que ce stimulus magnéto-mécanique crée deux effets dramatiques : une diminution significative du taux de cellules cancéreuses vivantes, et l’initiation du processus d’apoptose (ou mort cellulaire programmée) et ce, en appliquant de faibles valeurs de champs ( 100 Oe c’est-à-dire 10mT) à de très faibles fréquences ( 20 Hz). Des études pour la quantification de la mort cellulaire par cytométrie en flux ont été menées. Les résultats déjà obtenus bien qu’au stade « preuve de concept » sont très encourageants pour le future des nouvelles thérapies du cancer.

Contact : rachel.mauduit@cea.fr

Discipline évènement : (Physique)
Entité organisatrice : (INAC/SPINTEC)
Nature évènement : (Soutenance de thèse)
Site de l'évènement : Polygone scientifique

Prévenir un ami par email

Télécharger dans mon agenda

Cafés sciences de Grenoble | UdPPC de Grenoble | Sauvons Le Climat | Cafe des sciences de Vizille
Accueil du site | Secretariat | Espace privé | Suivre la vie du site RSS 2.0 : Tous les evenements Suivre la vie du site RSS 2.0 : Evenements de Physique Suivre la vie du site RSS 2.0 : Evenements de Biologie & Chimie