« août 2018 »
L M M J V S D
30 31 1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31 1 2
 
Tous les évènements de Physique à venir

Tous les évènements de Biologie / Chimie à venir

Tous les évènements à venir

Les évènements relevant de la Physique et de la Biologie / Chimie sont représentés en turquoise

Etude de l’origine des couples magnétiques induits par le couplage spin orbite dans les structures asymétriques à base de Co/Pt

Lundi 1er décembre 2014 14:30 - Duree : 2 heures
Lieu : Amphithéâtre P014, Grenoble INP/Phelma Polygone - 23 rue des Martyrs, Grenoble

Orateur : Soutenance de Thèse de Marc DROUARD

Afin de réduire la consommation de puissance des futures générations de systèmes électroniques, une solution est d’intégrer de la non-volatilité au sein même des cellules mémoires. Dans cette optique, l’utilisation du retournement de l’aimantation d’un matériau ferromagnétique comme support de l’information a été utilisée initialement dans un concept de mémoire, la MRAM. La dernière évolution de cette technologie, la SOT-RAM, utilise des phénomènes nouveaux appelés SOTs afin de contrôler la direction de l’aimantation. Par rapport aux générations précédentes (STT-MRAM notamment), elle devrait permettre d’améliorer la vitesse d’écriture en conservant une endurance adaptée pour des utilisations en mémoires cache où en mémoire centrale. Le terme SOTs est une dénomination générale désignant l’ensemble des effets, encore mal connus, liés au couplage spin-orbite et permettant le retournement de l’aimantation d’une cellule mémoire. Ce travail de thèse a eu pour objectif d’étudier les SOTs via un système expérimental de mesure quasi-statique basé sur les effets Hall extraordinaires et planaires. Son implémentation et la méthode d’analyse associée, ainsi que les considérations théoriques nécessaires à l’interprétation des résultats sont détaillées dans ce manuscrit. Il a été montré que le retournement de l’aimantation dans des systèmes à aimantation perpendiculaire à base de cobalt-platine ne peut être expliqué par les modèles simples considérés jusqu’à présent dans la littérature. En effet, il a été mis en évidence qu’au moins deux effets simultanés doivent être pris en compte pour expliquer les phénomènes observés. Par ailleurs, ceux-ci présentent une sensibilité différente à la fois à une altération de la structure cristalline et à une variation de température.

Contact : rachel.mauduit@cea.fr

Discipline évènement : (Physique)
Entité organisatrice : (INAC/SPINTEC)
Nature évènement : (Soutenance de thèse)
Site de l'évènement : Polygone scientifique

Prévenir un ami par email

Télécharger dans mon agenda

Cafés sciences de Grenoble | UdPPC de Grenoble | Sauvons Le Climat | Cafe des sciences de Vizille
Accueil du site | Secretariat | Espace privé | Suivre la vie du site RSS 2.0 : Tous les evenements Suivre la vie du site RSS 2.0 : Evenements de Physique Suivre la vie du site RSS 2.0 : Evenements de Biologie & Chimie