« octobre 2018 »
L M M J V S D
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31 1 2 3 4
 
Tous les évènements de Physique à venir

Tous les évènements de Biologie / Chimie à venir

Tous les évènements à venir

Les évènements relevant de la Physique et de la Biologie / Chimie sont représentés en turquoise

Étude par Résonance Magnétique Nucléaire de nouveaux états quantiques induits sous champ magnétique : condensation de Bose-Einstein dans le composé DTN

Lundi 19 octobre 2015 14:00 - Duree : 2 heures 30 minutes
Lieu : LNCMI, salle de conférences "René Pauthenet" (bâtiment J, 2ème étage) - 25 rue des martyrs - 38000 Grenoble

Orateur : Soutenance de Thèse de Rémi BLINDER

Nous présentons l’étude par Résonance Magnétique Nucléair e (RMN) du composé NiCl2-4SC(NH2)2, dit DTN, constitué de chaînes de spins 1 faiblement couplées suivant les directions transverses aux chaînes. A basse température et dans un champ magnétique compris entre les deux valeurs critiques Hc1 et Hc2, ce système s’ordonne dans un état de type Condensat de Bose-Einstein (CBE). Dans cette phase, nous décrivons d’une part la détermination expérimentale du paramètre d’ordre (aimantation transverse), dont l’amplitude est bien décrite par la théorie mais dont la phase (orientation) semble fixée par un terme d’anisotropie. D’autre part nous avons étudié les fluctuations des spins électroniques à basse énergie, par la mesure du taux de relaxation RMN 1/T1, et montré que celui-ci obéit à la loi de puissance 1/T1 \propto T^5. Ce comportement peut être associé au processus de 2ème ordre lié à des excitations ayant une dispersion linéaire, tels que les quasiparticules de Bogoliubov, mais sa nature n’est pas encore bien c omprise. En dehors de la phase CBE, nous décrivons l’étude des fluctuations de spin dans le régime critique quantique (H Hc2), dans lequel nous établissons une loi d’échelle sur T1, identique à celle que l’on a observé dans un autre composé de description équivalente (échelle de spins BPCB), prouvant ainsi l’universalité de ce régime [S. Mukhopadhyay et al., Phys. Rev. Lett. 109, 177206 (2012)]. Nous avons aussi étudié les effets du désordre induit par la substitution Br-Cl dans le composé Ni(Cl1−xBrx)2-4SC(NH2)2, pour lequel des mesures par des techniques macroscopiques ont suggéré l’existence d’une phase "verre de Bose" [R. Yu et al., Nature 489, 379 (2012)]. Cette phase est caractérisée, pour différentes concentrations du dopage x = 4%, 9%, 13%, par un pic de relaxation RMN 1/T1 au champ Hp = 13.5 T, marquant un regain des fluctuations longitudinales et présentant une forte distribution des valeurs de 1/T1 - probablement due à l’aspect vitreux du système. L’indépendance du Hp en fonction de x démontre que la physique y est dominée par les effets locaux liés aux dopants.

Contact : mladen.horvatic@lncmi.cnrs.fr

Discipline évènement : (Physique)
Entité organisatrice : (LNCMI)
Nature évènement : (Soutenance de thèse)
Site de l'évènement : Polygone scientifique

Prévenir un ami par email

Télécharger dans mon agenda

Cafés sciences de Grenoble | UdPPC de Grenoble | Sauvons Le Climat | Cafe des sciences de Vizille
Accueil du site | Secretariat | Espace privé | Suivre la vie du site RSS 2.0 : Tous les evenements Suivre la vie du site RSS 2.0 : Evenements de Physique Suivre la vie du site RSS 2.0 : Evenements de Biologie & Chimie