« juillet 2018 »
L M M J V S D
25 26 27 28 29 30 1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31 1 2 3 4 5
 
Tous les évènements de Physique à venir

Tous les évènements de Biologie / Chimie à venir

Tous les évènements à venir

Les évènements relevant de la Physique et de la Biologie / Chimie sont représentés en turquoise

Caractérisation du réseau lacuno-canaliculaire osseux par microscopie optique

Jeudi 13 octobre 2016 14:00 - Duree : 2 heures
Lieu : Conference room - LIPhy - Bât E - 140 Avenue de la Physique - St Martin d’Hères. Accès par interphone, appeler le secrétariat

Orateur : Soutenance de Thèse de Rachel GENTHIAL

Cette thèse porte sur l’étude du réseau lacuno-canaliculaire (Lacuno-canalicular Network : LCN) osseux grâce à différentes techniques de microscopie optique. Le LCN correspond à l’empreinte dans la matrice osseuse du réseau ostéocytaire formé de cellules dendritiques (les ostéocytes) interconnectées. Bien qu’il joue un rôle majeur dans la formation, le remodelage et le maintien des propriétés biomécaniques de l’os, les informations sur ce réseau cellulaire dans sa globalité restent limitées. Cela provient notamment de la difficulté à caractériser ce réseau dense et complexe avec une résolution sub-micrométrique sur des échelles allant jusqu’ à l’organe entier. Dans ce travail de thèse nous avons cherché à améliorer la caractérisation du LCN en utilisant deux approches : la mise en place d’une méthode d’analyse du LCN à grande échelle à partir de la microscopie confocale d’une part et l’évaluation du potentiel de la microscopie non linéaire pour l’ étude du LCN d’autre part. Dans un premier temps nous avons mis au point un protocole allant de la préparation des échantillons jusqu’au traitement des images et à l’analyse des données afin d’optimiser l’imagerie confocale des tissus osseux dans le but d’obtenir une analyse quantitative du réseau à grande échelle. Les résultats préliminaires mettent en évidence une grande variabilité des paramètres du réseau à toutes les échelles révélant la complexité de celui-ci. Cette analyse a été mise en pratique afin d’étudier les variations du LCN à l’échelle d’un fémur entier de souris. Dans un second temps, nous avons évaluer le potentiel de la microscopie optique non linéaire et notamment de la génération de troisième harmonique (THG) pour l’imagerie et l’étude du LCN. Nous avons tout d’abord montré la possibilité de visualiser le LCN, sans marquage fluorescent, grâce à la microscopie THG. A partir de cette preuve de principe nous avons expliqué l’origine des contrastes observés dans l’os par microscopie THG : un signal provenant des porosités et permettant de visualiser le réseau et un signal de fond structuré provenant des interfaces entre les fibrilles de collagène. Nous avons également évaluer les possibilités de la combinaisons de signaux non linéaires, principalement ceux de la THG et de la SHG (génération de seconde harmonique) qui permettent de visualiser simultanément le réseau et la matrice de collagène respectivement. Une corrélation entre la structure du réseau et l’organisation du collagène a pu être établie grâce à la visualisation de ces deux signaux sur de grandes échelles. Enfin des résultats quantitatifs sur le LCN ont pu être obtenus à partir des images THG permettant une étude des effets de la micro-gravité sur la structure de ce réseau.

Contact : delphine.debarre@univ-grenoble-alpes.fr

Discipline évènement : (Biologie / Chimie) - Discipline évènement : (Physique)
Entité organisatrice : (LIPhy)
Nature évènement : (Soutenance de thèse)
Site de l'évènement : Domaine Universitaire de St Martin d’Hères

Prévenir un ami par email

Télécharger dans mon agenda

Cafés sciences de Grenoble | UdPPC de Grenoble | Sauvons Le Climat | Cafe des sciences de Vizille
Accueil du site | Secretariat | Espace privé | Suivre la vie du site RSS 2.0 : Tous les evenements Suivre la vie du site RSS 2.0 : Evenements de Physique Suivre la vie du site RSS 2.0 : Evenements de Biologie & Chimie