« août 2018 »
L M M J V S D
30 31 1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31 1 2
 
Tous les évènements de Physique à venir

Tous les évènements de Biologie / Chimie à venir

Tous les évènements à venir

Les évènements relevant de la Physique et de la Biologie / Chimie sont représentés en turquoise

Des réseaux de nanostructures magnétiques comme terrain de jeu pour sonder des états exotiques de la matière

Mardi 17 avril 09:30 - Duree : 1 heure
Lieu : Salle des séminaires, Bât. A

Orateur : Nicolas ROUGEMAILLE

En physique comme en chimie, il est généralement admis qu’en refroidissant la matière, celle-ci s’organise collectivement pour s’ordonner, comme dans le cas d’un solide cristallin. Il existe également des systèmes qui restent désordonnés à la manière d’un liquide, même aux températures les plus basses. Ce qui est beaucoup plus rare, c’est un état de la matière qui est à la fois ordonné et désordonné, c’est-à-dire un état qui serait, en tout point du système, solide et liquide par exemple. Il n’est bien sûr pas question ici de considérer l’équivalent d’un verre d’eau dans lequel on aurait plongé des glaçons, système qui serait alors, ’’simplement’’, une coexistence de deux phases physiquement disjointes. On parle plutôt ici d’un verre d’eau qui serait liquide et glaçon de manière homogène, partout dans le verre, à tout instant, et donc à l’équilibre thermodynamique.

Certains systèmes permettent de réaliser un équivalent magnétique, classique, d’une telle phase où ordre et désordre coexistent, c’est-à-dire où les constituants élémentaires du système (les moments magnétiques) sont simultanément statiques et fluctuants, et ce, de manière collective et cohérente. Les réseaux de nanostructures magnétiques permettent d’étudier expérimentalement ce type de comportement inhabituel de la matière. L’un des intérêts principaux de ces réseaux est qu’ils peuvent être fabriqués de manière ad hoc, par des techniques conventionnelles de nanosciences, pour être ensuite imagés magnétiquement dans l’espace réel. Plus généralement, ces réseaux peuvent être vus comme des matériaux artificiels dont le design est choisi à dessein afin de cibler une physique donnée.

Cette présentation a pour vocation de présenter quelques exemples illustrant en quoi les réseaux de nanostructures magnétiques s’avèrent être des systèmes pertinents pour explorer des comportements peu communs de la matière.

Discipline évènement : (Physique)
Entité organisatrice : (Institut Néel)
Nature évènement : (Séminaire)
Site de l'évènement : Polygone scientifique

Prévenir un ami par email

Télécharger dans mon agenda

Cafés sciences de Grenoble | UdPPC de Grenoble | Sauvons Le Climat | Cafe des sciences de Vizille
Accueil du site | Secretariat | Espace privé | Suivre la vie du site RSS 2.0 : Tous les evenements Suivre la vie du site RSS 2.0 : Evenements de Physique Suivre la vie du site RSS 2.0 : Evenements de Biologie & Chimie