« novembre 2018 »
L M M J V S D
29 30 31 1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 1 2
 
Tous les évènements de Physique à venir

Tous les évènements de Biologie / Chimie à venir

Tous les évènements à venir

Les évènements relevant de la Physique et de la Biologie / Chimie sont représentés en turquoise

Spectroscopie optique sub-THz et au sub-Kelvin de supraconducteurs

Vendredi 21 septembre 14:00 - Duree : 2 heures
Lieu : CNRS - Amphithéâtre-bâtiment A-3ème étage - 25 rue des Martyrs, Grenoble

Orateur : Soutenance de Thèse de Olivier DUPRE (Institut Néel - CNRS Grenoble)

Je vais présenter une partie des travaux réalisés pendant ma thèse. Ma présentation est composée de deux parties. Dans une première partie, je m’intéresse à l’influence de l’épaisseur sur la supraconductivité de couches minces d’aluminium (de 15 nm à 200 nm). Dans la majorité des matériaux supraconducteurs, la température critique diminue avec l’épaisseur alors que dans certains matériaux, comme dans l’aluminium, elle augmente. Différentes théories permettent d’expliquer ce phénomène mais il n’existe actuellement aucun consensus. Par des techniques combinées de spectroscopie optique à forte résolution et de résistivité, j’essaye d’apporter un éclairage nouveau à l’augmentation de la température critique dans l’aluminium lors de la diminution de l’épaisseur. J’interprète ce phénomène comme étant lié à un durcissement des phonons, ce qui ne constitue pas une explication habituellement citée. Dans une deuxième partie, je présente un supraconducteur désordonné, à savoir l’oxyde d’indium (InOx). Dans ces matériaux, nous avons mis en évidence des excitations sous le gap supraconducteur par des mesures de spectroscopie optique. Ces excitations, dont je vais discuter l’origine, sont a priori inattendues dans les supraconducteurs. Ainsi, nous avons mis en évidence dans des résonateurs d’oxyde d’indium la détection très sélective en énergie de photons ayant une énergie très inférieure au gap supraconducteur. Nous expliquons le mécanisme de détection en démontrant qu’il est lié à l’excitation des modes de résonance d’ordre supérieur, associée à la non linéarité de l’inductance cinétique avec le courant circulant dans le résonateur.

Contact : olivier.dupre@neel.cnrs.fr

Discipline évènement : (Physique)
Entité organisatrice : (Institut Néel / MCBT)
Nature évènement : (Soutenance de thèse)
Site de l'évènement : Polygone scientifique

Prévenir un ami par email

Télécharger dans mon agenda

Cafés sciences de Grenoble | UdPPC de Grenoble | Sauvons Le Climat | Cafe des sciences de Vizille
Accueil du site | Secretariat | Espace privé | Suivre la vie du site RSS 2.0 : Tous les evenements Suivre la vie du site RSS 2.0 : Evenements de Physique Suivre la vie du site RSS 2.0 : Evenements de Biologie & Chimie