« septembre 2020 »
L M M J V S D
31 1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 1 2 3 4
 
Tous les évènements de Physique à venir

Tous les évènements de Biologie / Chimie à venir

Tous les évènements à venir

Les évènements relevant de la Physique et de la Biologie / Chimie sont représentés en turquoise

Etude de l’activité antivirale des constituants du surfactant pulmonaire et perspectives thérapeutiques pour le traitement d’une agression par la voie respiratoire

Vendredi 30 novembre 2012 11:00 - Duree : 1 heure
Lieu : Salle des séminaires de l’IBS - J.P. Ebel - 41 rue Jules Horowitz - 38027 GRENOBLE

Orateur : Anne-Laure FAVIER (Centre de Recherches du Service de Santé des Armées, Grenoble)

Le Service de santé des armées est fortement impliqué dans la mise en oeuvre des contremesures médicales vis-à-vis des virus les plus pathogènes tels que le virus de la variole et les virus des fièvres hémorragiques comme le virus Ebola, agents d’intérêt majeur de la menace du risque B intentionnel. Ces deux virus de classe 4 (catégorie A) présentent un pouvoir de transmission par voie aérienne, une grande morbidité, ainsi qu’un taux de mortalité élevé chez l’homme : 30% pour la variole et 90% pour Ebola. Des études ont montré que le virus de la variole pouvait se transmettre par voie aérienne par dissémination de particules virales contenues dans les aérosols ; et que le virus Ebola pouvait être facilement transmis par voie aérienne chez les primates non-humains provoquant une pathologie proche de celle observée après infection par voie intra-péritonéale. En cas d’utilisation d’un aérosol de virus dans un espace confiné ou non (le scénario vraisemblable en cas d’une attaque bioterrorisme) la voie pulmonaire serait impliquée de façon majeure dans le mode de transmission des pathogènes. Afin de développer des molécules antivirales physiologiques telles que les lipides ou les collagènes de défense présents dans le surfactant pulmonaire, nous envisageons d’étudier leur affinité avec ces virus et en particulier leurs glycoprotéines d’enveloppes. Les collagènes de défense sont des protéines solubles de reconnaissance qui participent à la réponse immunitaire innée. Ils représentent la première barrière de défense contre les pathogènes. Récemment deux molécules composant le surfactant pulmonaire ont été identifiées pour inhiber l’infection du virus de la vaccine, utilisé comme modèle du virus de la variole : le phospholipide Dipalmitoyl phosphatidylglycérol et la protéine du surfactant SP-D. Nous tenterons d’identifier d’autres molécules du surfactant pulmonaire susceptibles d’interagir avec la Glycoprotéine du virus Ebola visant à inhiber l’infection virale.

Hôte : N. Thielens (IBS/Groupe IRPAS)

Contact : odile.kaikati@ibs.fr

Discipline évènement : (Biologie / Chimie)
Entité organisatrice : (IBS)
Nature évènement : (Séminaire)
Evènement répétitif : (Séminaire IBS)
Site de l'évènement : Polygone scientifique

Prévenir un ami par email

Télécharger dans mon agenda

Cafés sciences de Grenoble | UdPPC de Grenoble | Sauvons Le Climat | Cafe des sciences de Vizille
Accueil du site | Secretariat | Espace privé | Suivre la vie du site RSS 2.0 : Tous les evenements Suivre la vie du site RSS 2.0 : Evenements de Physique Suivre la vie du site RSS 2.0 : Evenements de Biologie & Chimie