« avril 2024 »
L M M J V S D
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 1 2 3 4 5
 
Tous les évènements de Physique à venir

Tous les évènements de Biologie / Chimie à venir

Tous les évènements à venir

Les évènements relevant de la Physique et de la Biologie / Chimie sont représentés en turquoise

Bases moléculaires de la synergie LEAFY-UFO au cours du développement floral

Vendredi 3 février 2023 13:30 - Duree : 2 heures
Lieu : Amphithéâtre Dautreppe, CEA Grenoble, 17 avenue des Martyrs, Grenoble

Orateur : Soutenance de Thèse de Philippe RIEU (IRIG/PCV)

Résumé :

Le développement des fleurs est crucial pour le succès reproductif des plantes. Cette étape du développement nécessite une reprogrammation génétique profonde, avec l’activation de gènes spécifiques à la fleur. Chez les angiospermes, le facteur de transcription (FT) LEAFY (LFY) est un régulateur clé de ce processus. Des études précédentes ont montré que LFY agit avec des cofacteurs qui spécifient spatialement son activité. Le cofacteur de LFY le mieux décrit est la protéine à F-box UNUSUAL FLORAL ORGANS (UFO). Cependant, comment UFO régule l’activité de LFY au niveau moléculaire restait incompris. J’ai d’abord montré que le rôle d’UFO en tant que composant d’un complexe E3 ligase n’était pas essentiel à sa fonction in planta. Puis j’ai montré que LFY et UFO agissent en formant un complexe qui reconnaît des éléments cis spécifiques. La caractérisation structurale de ce complexe a révélé qu’UFO se lie à la fois à LFY et à une séquence précise d’ADN, expliquant son rôle de cofacteur transcriptionnel. Enfin, des données préliminaires suggèrent que la formation du complexe LFY-UFO est conservée au sein des angiospermes et des plantes sans fleurs. Ainsi, cette étude présente un cas original chez les plantes où une protéine à F-box agit principalement comme cofacteur de transcription par sa capacité à lier l’ADN. Une deuxième partie de ma thèse a été consacrée à l’étude des gènes Arabidopsis LSH Oryza G1 (ALOG), une classe de FTs spécifique aux plantes et régulée par LFY. Peu de données étaient disponibles dans la littérature sur leurs propriétés biochimiques, et je me suis concentré sur l’interaction du domaine ALOG avec l’ADN. J’ai montré que plusieurs protéines ALOG lient toutes le même motif d’ADN et j’ai caractérisé le mécanisme de liaison à l’ADN.

https://irig.cea.fr/drf/irig/Pages/Animation-scientifique/theses/2023_Rieu.aspx

Contact : Philippe.Rieu@cea.fr



Prévenir un ami par email

Télécharger dans mon agenda

Cafés sciences de Grenoble | UdPPC de Grenoble | Sauvons Le Climat | Cafe des sciences de Vizille
Accueil du site | Secretariat | Espace privé | Suivre la vie du site RSS 2.0 : Tous les evenements Suivre la vie du site RSS 2.0 : Evenements de Physique Suivre la vie du site RSS 2.0 : Evenements de Biologie & Chimie